Fouets dans les films (Ou, obtenez une corde)

L’autre jour, alors que je parlais avec des amis, le sujet des whips a été soulevé. Quelqu’un m’a demandé : “Avez-vous l’impression que plus de gens vous contactent pour acheter un fouet peu de temps après avoir vu un fouet dans une sortie de film récente ?” La réponse est toujours oui.” Sans aucun doute, les fouets présentés dans les films créent ou ravivent un intérêt pour les fouets parmi les cinéphiles. Les passionnés de fouets décident qu’il est temps d’acheter un nouveau fouet, tandis que certains qui n’ont jamais fait craquer de fouet ou qui s’y intéressent peu, ont maintenant envie d’essayer d’apprendre à manier un fouet. Ainsi, les films mettant en vedette des fouets signifient une augmentation des ventes de fouets parmi les fabricants de fouets.

Malheureusement, bien que les films aient beaucoup aidé à susciter un intérêt pour le craquage de fouet de temps en temps, ils expliquent certaines utilisations peu pratiques des fouets. L’un d’eux… se balançant ou grimpant avec un fouet.

Flashback : Indiana Jones se balançant à travers la fosse apparemment sans fond avec son fouet enroulé autour de la poutre en bois au-dessus de sa tête.

Cela peut-il être fait? Bien sûr que c’est possible. Faut-il le faire ? Seulement si vous aviez absolument besoin de vous échapper d’un temple piégé qui s’effondre et s’effondre autour de vous. Un fouet peut être utilisé pour se balancer, bien que chaque fabricant de fouets qui est fier des fouets qu’il construit pour gagner sa vie vous dira, tout comme moi, qu’un fouet n’est pas fait dans le but de se balancer au-dessus de gouffres ou de rivières ou de construire à construire. C’est fait pour craquer. S’il est utilisé pour grimper ou se balancer, il y a de fortes chances d’endommager le fouet. Voici seulement trois façons dont un fouet peut subir des dommages lorsqu’il est utilisé pour se balancer ou grimper de manière répétée :

1. Séparation de la poignée et du noyau.

2. Rupture de brins, internes ou externes.

3. Étirement des brins, affaiblissant leur résistance et provoquant des lacunes dans le tressage.

Un bon coup de fouet est construit en couches. Je n’entrerai pas dans les détails de la construction du fouet, je donnerai plutôt une ventilation simple des composants d’un fouet. Un coup de fouet commence par une poignée et un noyau attaché. Au-dessus se trouve généralement une couche tressée (tressée) de brins, en cuir ou en nylon, à une longueur prédéterminée. Ensuite, il y a généralement une forme de traversin couvrant cette partie tressée. Une autre couche est tressée par-dessus avec un nombre spécifié de brins à une autre longueur prédéterminée et plus longue que la première couche de tressage. À partir de là, un autre traversin ou une couche tressée peut être ajouté, en fonction de l’épaisseur souhaitée du fouet une fois terminé.

Les composants internes d’un fouet font partie intégrante de la façon dont un fouet gère et craque. Un domaine particulier de préoccupation, en ce qui concerne les bullwhips, est ce que l’on appelle la zone de transition, ou zone de transition. C’est cette jonction particulière où la poignée solide et le noyau du fouet se rencontrent. Certains fabricants de fouets rendent cette zone très rigide avec la reliure de chaque couche de construction, généralement avec du fil artificiel ou du fil ciré. Certains fabricants de fouets comptent simplement sur l’étanchéité du tressage pour maintenir cette zone solide. Cette zone reçoit beaucoup de stress lorsqu’un fouet est fissuré. Il recevrait également encore plus de stress si un fouet devait être tenu par la poignée lors de l’utilisation du fouet pour se balancer ou grimper. La force de cette zone peut être grandement compromise si le fouet est utilisé pour se balancer ou grimper, même pour séparer la poignée du noyau.

Plus de dommages qui pourraient arriver au fouet sont un brin ou deux qui se cassent sur le fouet à cause d’une force excessive. Cela peut se produire soit à l’intérieur d’un fouet; ce qui ne serait probablement jamais connu à moins que le fouet ne perce complètement à ce moment-là ; ou cela pourrait se produire sur la couche externe du fouet, se montrant plus facilement. Cela fait maintenant un fouet laid.

Le moindre dommage que je puisse imaginer sur un fouet utilisé pour se balancer ou grimper serait l’étirement. Je ne crois pas qu’un fouet utilisé pour se balancer ou grimper sera définitivement ruiné et incapable d’être utilisé dans le but prévu de craquer. Pourtant, je pense que la force du tressage sera affaiblie à un degré inconnu lorsqu’il est utilisé pour ces activités et la durée de vie du fouet sera raccourcie. Une fois que le fouet est bien étiré, il a changé de manière dynamique, à la fois en termes de fonction et d’esthétique. Va-t-il encore craquer ? Très probablement oui. Pourtant, il peut y avoir des espaces entre les différents brins de tressage. Encore une fois, cela rend l’apparence du fouet plutôt laide.

Dans les films, lorsqu’un personnage se balance à partir d’un fouet, ce n’est généralement pas un fouet finement conçu à partir duquel il se balance. Il s’agit plutôt d’un câble qui a été recouvert de tressage pour apparaître comme un fouet. Habituellement, l’extrémité de la poignée a un certain type de couplage ou d’attache qui se clipse sur un harnais ou une ceinture que l’acteur porte. Même s’il n’y a pas d’accessoire, le fouet utilisé n’est probablement pas du tout un fouet. La sécurité est une priorité absolue lorsque des cascades sont effectuées et un câble est plus fort qu’un fouet.

De très nombreuses fois, les clients me demandent combien de poids peut supporter l’un de mes fouets. Tout de suite, je sais où ils veulent en venir. Ils veulent savoir combien un fouet peut supporter en se balançant ou en grimpant en toute sécurité. Je dis toujours qu’un fouet est conçu pour craquer et ne pas être utilisé pour autre chose. Bien sûr, si vous êtes confronté à une situation de survie et qu’un fouet est la seule chose à utiliser pour escalader un haut mur ou une clôture, ou se balancer au-dessus d’une fosse, tout est permis lorsqu’il s’agit de sauver une vie. Sinon, prenez une corde.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *